Canadiens contre Coyotes: Cinq choses à savoir

Le match marque le premier match d’Alex Galchenyuk à Montréal depuis le mois dernier où il a été échangé aux Coyotes contre Max Domi.

PAT HICKEY, GAZETTE DE MONTRÉAL

Voici cinq choses à savoir sur le match des Canadiens-Coyotes au Centre Bell mercredi

Le match: Les Canadiens ont connu des difficultés à domicile cette saison avec une fiche de 13-10-2 après une défaite décevante contre les Flyers de Philadelphie, samedi. Il n’ya aucune raison pour qu’ils ne se donnent pas à fond pour ce match, car ils ont besoin d’une longue période de repos. Toute la ligue aura du temps libre pour la pause des étoiles – aucun Canadien n’assistera au match – et Montréal aura aussi sa semaine de congé, ce qui signifie que les Canadiens ne joueront plus avant le week-end du Super Bowl. Arizona est dans la deuxième moitié d’un set consécutif après avoir battu Ottawa 3-2 mardi soir.

Julien prend les jeux de pouvoir: L’entraîneur-chef Claude Julien a pris les choses en main mardi alors qu’il assumait la responsabilité du jeu de puissance, un travail partagé par l’entraîneur adjoint Kirk Muller et l’entraîneur adjoint Dominique Ducharme. Julien avait Shea Weber et Jonathan Drouin dans les points avec Joel Armia, Jesperi Kotkaniemi et Tomas Tatar à l’avant, tandis que la deuxième unité avait Mike Reilly et Jeff Petry avec Charles Hudon, Max Domi et Brendan Gallagher. Les Canadiens ont le pire jeu de puissance de la ligue avec un taux de réussite de 12,6%.

Hudon fait face à un test: Charles Hudon remplace Paul Byron, dont la suspension de trois matchs se termine avec ce match. Hudon manque peut-être de chances de prouver qu’il a un avenir avec les Canadiens. L’attaquant de 24 ans était sur une ligne avec Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia lors de la défaite de samedi et il a déclaré que cela aurait pu être sa meilleure chance de montrer ce qu’il pouvait faire. Hudon a passé 15 minutes sur la glace et a réussi trois tirs au but et quelques coups sûrs. L’essentiel, c’est qu’il n’a recueilli aucun point et qu’il était moins-1.

Évaluer le commerce: Ce jeu est le premier match d’Alex Galchenyuk à Montréal depuis le mois où il a été échangé aux Coyotes contre Max Domi l’été dernier. Il est prudent de dire que Domi a davantage profité du changement de décor. Il a donné aux Canadiens un centre fiable et il mène l’équipe avec 44 points, dont 16 buts en 50 matchs. La transition de Galchenyuk a été ralentie par des blessures et il a marqué huit buts et amassé 25 points en 38 matchs. Les Coyotes n’ont pas tardé à se rendre compte que Galchenyuk n’est pas un centre et il s’est établi comme ailier de troisième ligne.

Les autres gars: Les Coyotes se classent au 28e rang en attaque avec une moyenne de 2,63 buts par match. Clayton Keller est le meilleur marqueur de l’équipe avec 34 points, dont 11 buts, ce qui le lie à la tête de l’équipe avec Brad Richardson et Christian Fischer. La défense occupe le 22e rang. Darcy Kuemper porte le fardeau après qu’Antti Raanta a été écarté par une blessure au bas du corps. Il ya une chose que les Coyotes font très bien et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le jeu de puissance revu de Julien. L’Arizona possède la meilleure unité éliminatoire de sanctions de la LNH, avec un taux de réussite de 87,2%.

Comments are closed here.